Achat d’une voiture : comment cela se passe-t-il ?

L’achat d’une voiture demeure le second investissement d’un ménage après celui du logement. Comment choisir le financement adapté ? Quelle procédure appliquée ?

Le financement d’une voiture dépend des choix d’utilisation

Le financement à crédit d’une voiture tend à baisser ces dernières années en France au bénéfice de la LOA. Toutefois, une LOA n’en demeure pas moins un financement et vient augmenter le taux d’endettement du ménage de la même manière qu’un crédit personnel. Les ménages qui désirent se désengager de l’entretien du véhicule se tournent davantage vers une LOA car celles concernent principalement des véhicules neufs. D’un autre côté, le crédit personnel garde une certaine flexibilité, puisqu’il est possible de vendre à tout moment son véhicule en cas de besoin. Il évite de se voir infliger une décote le jour du terme du contrat de la LOA qui peut arriver si une usure excessive est constatée par le concessionnaire. En outre, si l’automobiliste désire changer de marque de véhicule, le crédit personnel semble une alternative intéressante. Entre le crédit personnel et le crédit affecté, peu de différences désormais car les taux ayant considérablement baissés, la plupart des organismes de crédit accordent un emprunt personnel dans des conditions similaires. Avantage à noter, le crédit personnel peut être modifié à souhait au cas où les emprunteurs choisissent un remboursement anticipé ou un changement de mensualité sans aucuns frais de leur part.

Quelles étapes procéder pour acheter une voiture avec un crédit personnel ?

Si l’automobiliste décide d’acheter un véhicule à crédit, il doit connaître les critères d’accès à l’emprunt. Avant de procéder au démarchage du véhicule dans les concessions, il convient de bien étudier ses possibilités d’emprunt. Une simulation permet de bien visualiser les conséquences d’un nouveau crédit dans le budget d’un ménage. Le jour de l’acquisition, le vendeur remet un projet de vente (bon de commande) à son client, accompagné d’une demande d’immatriculation à la préfecture.

L’acheteur rédige un chèque de caution qui ferme la vente définitivement. En général, la somme correspond aux frais d’immatriculation, ainsi que des options de mise en circulation. À ce moment, il ne faut pas négliger la négociation pour sélectionner les véritables extensions et réduire certains frais. Une fois le bon de commande en main propre, vient le temps de procéder à la demande de crédit auprès des organismes. En renvoyant les preuves de revenus réguliers (CDI, et Fiches de paies) avec une photocopie de carte d’identité et du permis de conduire, les acquéreurs peuvent faire le tour des banques et autres organismes de crédit. Aujourd’hui, la demande de ce type d’emprunt peut entièrement se réaliser en ligne avec l’envoi des documents pour gagner du temps. À l’issue de l’acceptation au bout de dix jours (pour suivre la règlementation), les fonds sont transmis directement sur le compte du vendeur (si c’est un professionnel) par virement. A contrario, un chèque bancaire peut être édité au nom du vendeur. Si l’emprunt n’est pas accepté la vente peut être annulée dans la durée des dix jours convenus. Quoi qu’il en soit, la vente d’un véhicule prend facilement un mois avant la prise en main du propriétaire pour respecter le délai de prévenance.

Posted in Actualités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *