« Home staging » meilleur atout pour vendre à bon prix : Comment le financer ?

Les prix de l’immobiliers grimpent partout en France que ce soit dans les grands centres urbains que dans le milieu rural. Pour beaucoup de propriétaires, c’est l’occasion d’entreprendre des transactions immobilières pour redéfinir leurs projets d’habitat.

L’acheteur attend davantage de services dans son logement

L’acheteur du début des années deux mille n’est plus le même que l’acheteur de cette fin de décennie. Celui-ci ne s’attarde pas uniquement sur le nombre de pièces ou sur de simples caractéristiques d’un bien. Il recherche aussi des prestations. Proximité d’une école, facilitée de transport, et accès facile aux loisirs, deviennent l’apanage des critères pour choisir son logement. Au fil du temps, les acquéreurs se montrent de plus en plus minutieux car ils cherchent à privilégier leurs conforts de vie.

Un exemple parmi d’autres : l’installation de la fibre optique, notamment en zone rural. En effet, les acheteurs potentiels saisissent l’avantage de cet équipement, surtout s’ils exercent une profession nomade (commercial, ou indépendants). En outre, les équipements ne sont qu’une partie des désires des acquéreurs. Désormais, la visualisation du mode de vie apporte une vraie valeur ajoutée d’un bien immobilier. Ils peuvent faire la différence entre une visite perdue et une visite qui transforme (assortie d’un compromis de vente).

Accélérer sa vente avec le « home staging »

Pour répondre à ces nouveaux besoins, une décoration soignée, accompagnée d’une définition de l’utilité de chaque pièce, sensibilise l’acheteur potentiel. Le « home staging » prévoit à ce titre, une série d’action afin d’accélérer la vente en apportant cette touche de dépersonnalisation et de mise en valeur. Néanmoins, le vendeur ne peut espérer renchérir son patrimoine par ce biais car le « Home staging » vise en priorité, à valoriser un bien avec l’existant et non sur des investissements trop importants. Son objectif se concentre sur l’amélioration de la probabilité de la vente dans les conditions que s’est fixé le propriétaire.

Toutefois, le « Home staging » peut aider à valoriser son bien, si l’immeuble ou l’appartement en question souffre d’un déficit d’entretien. Par exemple si l’acheteur constate une salle de bain défraichie ou si des pièces n’ont plus été rénovées depuis un certain temps, un investissement conséquent dans ces zones, éliminera de nombreux freins pour sa revente. Lancer une opération de « Home staging » peut aider en ce sens à condition cependant de savoir limiter les frais.

Avant d’entamer un chantier de « home staging », il convient d’éliminer les travaux les plus onéreux. Le changement d’une chaudière, ou encore les travaux d’isolation n’entrent pas en compte dans ce type de plan car ils sont considérés comme trop onéreux. Inutile dans ce cas, d’espérer vendre un logement sans défaut, car l’esprit du « Home staging » se focalise sur le potentiel du bien à vendre.

Comment financer son opération de « home staging » ?

2% de la valeur du bien, c’est ce qui est conseillé la plupart du temps par les professionnels. Si le vendeur compte vendre son habitat 200 000€ il devra sortir plus de 4 000€ pour garantir les meilleures conditions de sa stratégie. A première vu cette somme semble facilement disponible mais il correspond tout de même à une année moyenne d’épargne. A cela, l’utilisation de son capital parait quelque peu risquée, alors qu’il existe des mécanismes financiers qui évitent de fournir un tel effort. En comptant sur la revente de son bien le propriétaire peut espérer percevoir les sommes avancées. Le regroupement de crédit permet d’agir de la sorte en gagnant du temps pour profiter du dynamise du marché immobilier.

Le principe de cette opération financière vise à regrouper un crédit avec un autre emprunt en les réunissant autour d’une seule et même ligne de compte à un taux unique. Le cédant, peut rallonger la durée de son crédit en incorporant le budget du « Home staging » à celui d’un prêt existant (voiture, consommation). Avec un tel procédé, il garde la même mensualité durant le temps de la mise en chantier et de la mise en vente. Enfin, une fois la transaction réalisée chez le notaire, le cédant pourra rembourser une partie ou la totalité de son emprunt, qu’il employa pour la réussite de son projet.

Posted in Actualités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *