credit conso

Tout ce qu’il faut savoir avant de faire un crédit conso

On vit actuellement dans une société de consommation. Les besoins des particuliers sont de plus en plus importants et évoluent de jour en jour. L’envie de réaliser des projets ne manque pas. Face à cela, les ressources financières ne suivent plus, et les ménages français se tournent vers une demande de crédit. De leur côté, les banques deviennent de plus en plus souples en accordant une facilité de caisse pour satisfaire aux besoins de ménages. Si vous avez donc un achat ou un projet à réaliser, il suffit de demander à la banque. Néanmoins, avant de souscrire à un crédit conso, il existe quelques notions à savoir.

Avez-vous la possibilité de rembourser ?

Faire une simulation est obligatoire avant de signer pour tel ou tel établissement bancaire. En effet, les crédits, bien que très attractifs pour certains, peuvent rapidement devenir problématiques. Il en va de votre stabilité financière, vous devez vérifier votre taux d’endettement possible via les simulateurs gratuits disponibles sur le Net. A titre d’information, les établissements financiers ne peuvent vous accorder un prêt si vous avez une possibilité d’endettement inférieur à 30 %. La loi sur la consommation oblige, en savoir plus ici.

Les conséquences d’une hypothèque

Faire un crédit conso avec hypothèque peut sembler au prime abord être une bonne solution. Une telle garantie vous ouvrira sans nul doute la porte vers un taux modique. Mais ce n’est pas sans risques. Une hypothèque engage en effet la propriété de votre maison. En cas d’absence de paiement, la banque aura le droit de saisir la résidence concernée et la vendre au plus offrant dans le but de retrouver son capital ainsi que les intérêts.

Un crédit modique : kesako ?

La définition de crédit conso modique mériterait également quelques éclaircissements. Les emprunteurs se limitent en effet à l’unique comparaison des taux et des mensualités proposés par les banques, sans prendre en compte la qualité des services. Pourtant, investir un peu plus dans les mensualités afin de pouvoir demander un report de certains recouvrements et le rallongement de l’échéance de la dette ne parait pas être une mauvaise idée. En outre, des paiements mensuels moindres ne signifient pas toujours modicité. Plus un contrat de prêt s’étale dans le temps, plus vous il vous coûtera. C’est la raison pour laquelle certains emprunteurs ont tendance à se pencher plutôt vers les engagements de courte durée.

Posted in Actualités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *